L'Université Paris-Est Créteil a lancé une expérience avec des plantations de haricots (bio-stations) dans le Val-de-Marne. Cette expérience, en plus de faire apparaitre visiblement les pics de pollution grâce à la formation de tâches d'oxydation sur les feuilles, permettra de mesurer l'impact de l'ozone sur les rendements agricoles.
 

Commentaires

Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Votre nom ou pseudonyme, affiché avec le commentaire.
Votre adresse email ne sera pas visible.
Ressources

Cette boite à outils est entièrement collaborative et ouverte à tous ! Venez consulter les ressources déjà en ligne et en partager de nouvelles.





Rechercher