Les partenaires financiers

 
Logo-CRIF

Le conseil régional d'Île-de-France

La loi 2013-­660 du 22 juillet 2013 relative à « l'Enseignement supérieur et à la recherche » a transféré aux Régions la compétence de coordination de la culture scientifique, technique et industrielle. Région pionnière sur la CSTI, l'Île-de-France soutient et développe considérablement les initiatives de dialogue entre la science et la société civile en faisant de cet axe sa 4ème priorité politique. A cette fin, elle a mis en place 4 dispositifs :

  • Les Partenariats institutions-­citoyens pour la recherche et l'innovation (PICRI), qui visent à promouvoir des programmes de recherche reposant sur une collaboration étroite entre laboratoires de recherche publics et organisations issues de la société civile.
  • Le dispositif Culture scientifique et citoyenne (CSC), tourné surtout vers le jeune public pour le sensibiliser aux enjeux de la science dans une démarche interactive et de dialogue.
  • La Maison d'initiation et de sensibilisation aux sciences (MISS), située sur le site de l'université Paris Sud. Cet espace à vocation éducative doté de mini laboratoires de recherche accueillera des classes d'élèves de 8 à 14 ans.
  • Questions de sciences, enjeux citoyens (QSEC2), qui s'appuie sur la diversité des publics touchés et la richesse de leurs réflexions, pour explorer une thématique scientifique à fort enjeu sociétal, sous la forme d'un débat public. QSEC2 vise un ancrage dans chaque département francilien, une participation et contribution concrète des citoyens à une exposition interactive et participative conçue à chaque saison, par l'ajout de modules tout au long de son itinérance dans les huit départements franciliens. Pour nourrir cette initiative dans une démarche interactive, QSEC2 met au centre des débats aussi bien des citoyens, des élus locaux que des chercheurs. Après 5 saisons thématiques du projet QSEC -- la bioéthique (2009-10), l'alimentation (2010­-11), l'argent (2011­-12), la mémoire (2012­-13) et l'eau (2013-­14) -- la 1ère saison de QSEC2 (2014­2017), mise en œuvre par huit associations partenaires, s'intéresse à l'air.
 
logo_PIA

Logo-ANRU

Logo-MEN

Programme d'investissements d'avenir (PIA)

Le Commissariat général à l'investissement (CGI) est le service de l'état est charge de la mise en œuvre du programme d'investissements d'avenir. Il est chargé de veiller à la cohérence de la politique d'investissement de l'Etat. Pour ce faire, il prépare les décisions du Gouvernement relatives aux contrats passés entre l'Etat et les organismes chargés de la gestion des fonds, il coordonne la préparation des cahiers des charges accompagnant les appels à projets, il supervise l'instruction des projets d'investissement et formule des avis et des propositions. Enfin, il veille à l'évaluation des investissements et dresse un bilan annuel de l'exécution du programme.

L'ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) est opérateur de 6 programmes d'investissements d'avenir en faveur de la jeunesse et de la ville et des territoires durables, dont le programme « Développement de la culture scientifique technique et industrielle 2010 - 2020 ». Doté de 100 millions d'euros de subvention PIA, ce programme vise prioritairement les jeunes de toute condition sociale et de tout âge, pour aiguiser leur curiosité scientifique en facilitant l'accès, la diffusion et la compréhension des sciences et de leurs enjeux. Il s'inscrit dans un contexte de structuration des acteurs de culture scientifique, technique et industrielle (CSTI) et a vocation à impulser la stratégie nationale dans ce domaine, au travers du cofinancement de projets :

  • Permettant un changement d'échelle et une structuration des réseaux de la CSTI dans les territoires ;
  • Renouvelant les pratiques éducatives dans ces domaines ;
  • Concourant, par l'élargissement de l'accès à la CSTI et l'adaptation des actions aux publics ciblés, à promouvoir l'égalité des chances.

Le comité de pilotage et de suivi est composé de personnalités scientifiques et de représentants des ministères et institutions concernés. L'appel permanent à projets lancé dans ce cadre en décembre 2010 a pris fin le 15 septembre 2014 et a permis de sélectionner une cinquantaine de projets, dont le projet QSEC2.

 
Acteurs et partenaires

Soutenu par la région Ile‐de‐France et le programme d'investissements d'avenir, le projet QSEC² est mis en place sur le territoire francilien par 8 opérateurs, guidés par les conseils d'experts scientifiques. Localement, les acteurs du territoire (structures culturelles, associatives, citoyennes et institutionnelles) s'associent aux opérateurs tout au long du projet et participent à la mise en place d'un plan d'action local.