Le conseil scientifique permanent

Le projet QSEC2 est encadré par un Comité d'Orientation Scientifique et Pédagogique permanent, composé de 10 membres.

 

Pierre‐Henri Gouyon

Professeur au Muséum National d'Histoire Naturelle, à l'AgroParisTech, à Sciences Po, à l'ENS (Paris)

Chercheur au sein du laboratoire ISYEB (Institut de Systématique, Évolution & Biodiversité),

UMR 7205 MNHN‐CNRS‐UPMC

 

Julien Bobroff

Professeur à l'Université Paris Sud Équipe « La Physique Autrement », Laboratoire de Physique des Solides (CNRS et Université Paris Sud)

 

Claudine Hermann

Présidente d'honneur de l'association Femmes & Sciences

Professeure honoraire à l'Ecole Polytechnique

 

Pierre‐Benoît Joly

Directeur de Recherche à l'INRA Directeur du LISIS (Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés)

 

Valérie Lallemand‐Breitenbach

Directrice de recherche à l'Inserm, à l'Institut universitaire d'Hématologie de l'Hôpital Saint‐ Louis

Vice‐Présidente de l'Arbre des Connaissances

 

Christophe Morin

Enseignant ‐ chercheur à la Faculté des sciences et technologie de ll'Université Paris‐Est Créteil

Équipe « Glycannes‐Chimie et biologie dans l'homéostasie tissulaire » du laboratoire CRRET ERL‐CNRS 9215

Responsable de la Cordée de la Réussite « Banlieue‐Est, cap vers les sciences »

Président de Promosciences

 

Marie‐José Pestel

Présidente du Comité International des Jeux Mathématiques

 

Sylvie Retailleau

Physicienne, Présidente de l'Université Paris Sud

 

Jean‐Gabriel Ganascia

Professeur à l'Université Pierre et Marie Curie

Équipe ACASA, laboratoire LIP6

 

Jack Guichard

Président de LABEL (Logistique Associative et Bureau d'étude Littoral)

Ancien directeur du Palais de la découverte

Professeur des Universités (ENS Cachan)

 
Acteurs et partenaires

Soutenu par la région Ile‐de‐France et le programme d'investissements d'avenir, le projet QSEC² est mis en place sur le territoire francilien par 8 opérateurs, guidés par les conseils d'experts scientifiques. Localement, les acteurs du territoire (structures culturelles, associatives, citoyennes et institutionnelles) s'associent aux opérateurs tout au long du projet et participent à la mise en place d'un plan d'action local.